RSS Feed
avr 20

- nitrolignes 124 ©

Posted on Dimanche, avril 20, 2014 in nitrolignes, Écrits

- La fabrique s’occupe de brique
La famille s’occupe du mil
La mafia s’occupe de toi.

- Couillard est un mauvais aptonyme pour un politicien qui semble tellement craindre de déranger le colonisateur à Ottawa.

- J’aimerais mettre un couillard à la fin du livre libéral…

- Pour que les anglophones et les allophones nous jugent si durement eu égard à la charte et à tant d’autres sujets c’est qu’ils sont nécessairement ignorants de notre droit [code civil] et de nos traditions. Ils sont incapables de nous accepter et de nous respecter pour ce que nous sommes et nous rendent responsables de les rejeter ! C’est dégoûtant.

- On dirait que les lois, le soi-disant « état de droit » ne suffisent plus à freiner l’entremangement universel. Le plus bel exemple en est la corruption étendue à une échelle extrême.

- 8 avril 2014. En avant pour le "développement des affaires" et l'ouverture des enveloppes brunes. Il ne manquait qu'un festival officiel au Québec: le festival des crapules !

- Si le Surdoué était si Surdoué qu'on le dit, il comprendrait qu'il a une attitude de colonisé face à l'anglais, langue du maître. Il va falloir qu'on éduque ledit Surdoué. Point barre.

- Quand le Canada anglais accuse le Québec d’être corrompu, qu’il n’oublie pas la prochaine fois de dire que le PLQ est arrivé au pouvoir en 2014 en bonne partie grâce à la communauté anglophone large du Québec. Cela réduirait un peu leur intolérance voire leur racisme à l’égard des francophones, surtout les indépendantistes.

- Je comprends que l’extrémisme religieux est plus acceptable aux yeux du Canada anglais que l’indépendantisme qui soi-disant veut briser leur beau jouet Canada. Mais je ne suis pas d’accord. D’abord on ne veut rien « briser » et ensuite, nos droits dépassent ceux des religions.

- L’attitude des QuébécoisEs ne voulant rien entendre sur l’indépendance ou même les débats avec Ottawa pour renégocier la place du Québec dans ce grand foutoir du Canada me fait penser à celle des enfants qui foncent vers le garde-robe dès qu’ils entendent les roulements du tonnerre.  Il faudra bien sortir du placard un jour ! Et le plus tôt sera le mieux. Les problèmes s’amplifient quand on les laisse pourrir.

avr 13

- nitrolignes 123 ©

Posted on Dimanche, avril 13, 2014 in nitrolignes, Écrits

- À voir les résultats des sondages préélectoraux et ceux sur la volonté de faire l’indépendance du Québec, je crois vraiment que nous sommes un peuple de Tanguy. On rit bien de cette tendance chez les autres mais on ne la voit pas chez soi. Le ver est dans la pomme. 28 mars 2014, 7 :30.

- Couillard est un misérable petit mâle alpha sans envergure. Ça fera un premier sinistre bien terne, s’il fallait qu’une majorité de QuébécoisEs choisisse le parti de la corruption soupçonnée fortement.

- La stratégie de couillard est de transformer une élection ordinaire en élection référendaire. Au lieu de se cacher dans la chambre des joueurs, le PQ devrait essayer de transformer le tout en grand vent du printemps qui en effet va mener la Québec à choisir l’indépendance. Devant l’ennemi rapace qui attaque, les finauderies ne feront que l’encourager à lancer la curée sur sa proie. Du courage politique Pauline, câline ! Il est peut-être trop tard puisque le vote par anticipation a lieu demain, 30 mars 2014. De là à déduire que ceci est écrit le 29 mars 2014, il n’y a qu’un pas vite franchi !

- Le dévoilement des avoirs des candidatEs politiques est une supercherie. Si j’ai un compte secret de 2 millions en Suisse ou dans un autre paradis fiscal, croyez-vous que je vais le dévoiler ? Voyons donc ! Ne soyons pas naïfs. Le mensonge domine en politique. C’est aux actes qu’il faut juger les candidatEs et non au bla-bla.

- Sugar Sammy, l’humoriste, l’a bien dit : les fédéralistes sont comme des Tanguy qui ne veulent pas quitter pôpa et môman. On est bien arrangés avec de tels pusillanimes ! « Yes on peut » page A5 de la Presse du vendredi 28 mars 2014. Citation : « Est-ce que je dois ou non quitter la maison de mes parents? » Je vais voir quel pourcentage dit non parce que je vais m’accrocher à ça.» Pathétique. Était-ce de l’humour ? Cela ne me semblait pas.

- Le désir ardent d’acheter est comme l’envie d’uriner : tout se passe avant. Après il ne reste rien. Vous direz qu’il reste l’objet acheté. Je parle plutôt des émotions.

- Alors que nous sommes collectivement devenus des pros de l’élection, celles-ci me semblent teintées d’un amateurisme primaire. Je suis allé voter par anticipation le 30 mars 2014 et tout ce qu’on m’a demandé était une « pièce » d’identité dont la carte d’assurance-maladie où aucune adresse n’est indiquée. Si j’avais connu l’adresse d’une personne et son nom, j’aurais pu voter à sa place. Combien de votes frauduleux sont ainsi enregistrés au Québec ? Compte tenu des autres soupçons eu égard au lieu de « domicile », il serait vraiment temps d’arrêter de jouer aux naïfs et de resserrer les règles. Nous vivons dans un siècle de fraude et de vols d’identité. Ouvrons-nous les yeux par les tripes du diable !

- Mon gazon est tourné au rouge tellement il est mal foutu.

mar 28

- nitrolignes 121 ©

Posted on Vendredi, mars 28, 2014 in nitrolignes, Écrits

- Les classes dominantes ont appris au peuple à être honnête pour mieux le spolier sans résistance. C’est pour ça que les prisons enferment surtout des gens du peuple.

- Nos élections dites « démocratiques » sont de petites machines à laver des cerveaux au point que si vous ne votez pas pour un des candidatEs affichéEs, si vous annulez consciemment votre vote on fait comme si vous aviez fait une erreur. C’est carrément antidémocratique ! Le fait de refuser les candidatEs affichéEs devrait être comptabilisé. TouTEs les citoyenNEs ne sont-ils pas égaux ?  Ne venez pas vous plaindre du bas taux de participation après ça !

- Entendu à l’émission du matin à Radio-Canada ce 17 mars 2014 : que le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie coûterait plus d’un milliard de dollars. Plus de mille millions ! Un autre chantier olympique « Pérou » de tous les fraudeurs et mafieux ? Non merci. On joue avec les milliards comme si c’était des blocs jouets…

- M. Coderre veut des pouvoirs pour Montréal en éducation pour contrer le décrochage scolaire et améliorer le sort des écoles qui sont remplies de moisissures et sont à rénover sinon à reconstruire ! Qu’il commence donc par 1- s’assurer de nettoyer ses propres écuries des mafieux de toutes sortes qui sont pendus aux mamelles de la Ville et 2- apprendre à remplir sa mission de fond qui est de s’occuper des égouts et des rues. Les égouts crèvent les uns après les autres, les rues ressemblent à des rues de pays ravagé par la guerre civile (c’est plutôt la guerre des motards contre les citoyenNEs). 3- s’occuper des propres bâtiments de la ville dont plusieurs demandent des interventions critiques. On croit reconnaître en Coderre la grenouille qui se voulait plus grosse que le bœuf. Attention Denis, tu vas te faire mal !  http://www.ledevoir.com/politique/montreal/403069/deniscoderreevoquememeleconceptdeciteEtat-un-statut-particulier-reclame-pour-montreal-et-que

- Admettons deux ensembles comprenant le premier A, B et C, le deuxième Z et Y. Les deux ensembles sont très différents en nature. Le clan de Y décide de sa rallier en bonne partie à Z mais B et C restent complètement en désunion avec A. Qui va gagner les élections, croyez-vous ? Le clan Z ! Cela s’applique mutatis mutandis aux élections québécoises du 7 avril prochain.

- Au débat des chefFEs du 20 mars 2014, on a encore eu droit à la salade indigeste habituelle : tout ce qui va plaire au monde, tout pour ne pas déplaire et aucune référence aux gestes indispensables à poser comme taxer les transactions financières et surtaxer les surprofits de toutes les industries dans cette situation.

mar 27

- nitrolignes 122 ©

Posted on Jeudi, mars 27, 2014 in nitrolignes, Écrits

- Earl Jones est sorti de prison (mars 2014) après 1/3 de sa peine de 11 ans. Grand bien lui fasse. Mais les familles qu’il a volées sont, pour plusieurs encore dans la dèche et certaines ne sortiront jamais de la tôle de la pauvreté. Sera-t-il tenu de travailler pour les rembourser ? La vraie justice serait là. Quand ton père t’amenait t’excuser auprès d’une personne contre laquelle tu avais commis une gaffe et qu’il exigeait réparation, c’était diablement plus efficace que toute autre punition privative.

http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/403217/earl-jones-est-sorti-de-prison

- Individu à la recherche d’un pays dont le sien ne veut pas l’être, par couardise ou par fraude ?

- Définition du Gros Robert.  Justin Trudeau : velléité de politicien qui ne passerait probablement pas le test de CAFÉ. Lançons-lui le défi !

- 2017. Reçu ce matin une lettre du dgeQc : je dois retirer mes commentaires politiques de tous les médias sociaux où je participe sous peine d’amende. Tiens donc !

- Définition du Gros Robert. Option nationale : parti dans la brume en apportant les meilleurEs indépendantistes. Dommage.

- Définition du Gros Robert. QS : zone du nuage islamique radical qui encourage le port du voile. Ce n’est pas plus exagéré que de comparer le Québec à l’Iran ! Le Gros robert est très sensible ! :)

- Je dois être prudent. Un de mes oncles a presque fait du bigoudi parce qu’il voulait lire tout ce qui se publiait. Je lui ai dit : «Donnez-vous une chance, arrêtez de lire les livres religieux, vous perdez votre temps!» Il m’a presque giflé ! Je riais tellement (il était prêtre) ! :)

- Une bonne partie du succès des fraudeurs financiers a, entre autres,  pour cause la crédulité des acheteurs et leur avidité du gain rapide et facile. Sans cette avidité leurs expédients et montages n’ont pas de prise. Qui peut croire que des investissements légaux peuvent donner des rendements de 100% et plus ???

- Celui qui prétend diriger le Québec est un adepte des paradis fiscaux pour se sauver de l’impôt. Bel exemple à donner ! J’en veux pas de couillon qui refuse de payer de l’impôt sur une partie de  sa fortune pendant que je paye le mien sur des pinottes ! Inacceptable et répugnant. Confirmation de la bassesse des libéraux. C’était légal mais était-ce éthique? http://www.ledevoir.com/politique/quebec/403818/couillard-a-place-des-fonds-dans-un-paradis-fiscal

mar 19

- Poussière d’âme, cent quarante-trois ©

Posted on Mercredi, mars 19, 2014 in Poussière d'âme, Écrits

- La sage-femme lui a dit d’haleter, elle a compris d’allaiter et à répondu à la sage-femme : «Attends au moins qu’il soit né, ce bébé !» Langue complexe, ambiguïtés!

- Il y a tellement de parties de ma dentition qui branlent qui chancellent et oscillent que je vais bientôt manger par le nez !

- Plutôt que de la littérature, les humoristes ne font-ils pas de la littériture ? N’allez pas me rétorquer que c’est la même littécriture, j’en perdrais mon Micmac !

- Je lis beaucoup mais ce ne sont pas tous les personnages que j’ai l’honneur de garder vivants à mes côtés. En voici quelques uns à bâtons rompus : Joe Baciagalupo dans Last night in twisted river de John Irving; bien sûr, Jean Pardaillan dans la série Les Pardaillan de Michel Zévaco; Gilberte Swann, Odette de Crécy (sa mère) et Charles Swann dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust; la fille des neiges de Jack London; Marie-Québec dans La constellation du lynx de Louis Hamelin. Il y en a d’autres mais ces temps-ci ceux-là sont très présents à moi. J’y pense souvent. N’est-ce pas le signe du talent de ces auteurs qui créent des personnages qui vivent si longtemps en nous ?

- Statut censuré. C’tè tu censuré ? Statue censurée.

- Vieillir c’est aussi se rendre compte que telle ou telle fonction corporelle ne fonctionne plus ou fonctionne mal. Alors qu’on n’y avait jamais accordé d’importance, elle devient tout à coup indispensable.

- Il y a des gens qui passent dans la vie comme un turbo-jet qui déplace tout sur son passage et d’autres qui sont aussi effacés qu’une pierre du chemin mais les deux en mourant retombent dans le silence du néant infini. Est-ce la seule vraie justice ?

- Comme tous les humains, je suis un mélange de gènes et d’aisance voire d’effronterie à certains moments.

- Les citations parlent autant de l’auteur que de celui qui les cite.

- Il y a un capitaine au long cours en chacun de nous ! Mène ta vie comme un capitaine, garde le cap, utilise ta boussole et  ton sextant et tu arriveras à bon port. Prends soin de ton navire, il porte ta vie !

mar 14

- nitrolignes 120 ©

Posted on Vendredi, mars 14, 2014 in nitrolignes, Écrits

- Pour un parti, le parti libéral qui a profité des appuis lourds de La Presse et autres médias propriété des Desmarais pendant des décennies, c’est vraiment léger que d’accuser PKP. Ils auraient dû soulever les questions éthiques quand ils étaient les destinataires des appuis politiques desdits médias. La candidature de PKP ne change rien à l’affaire. Où étaient les ténors libéraux pour dénoncer ces écarts possibles ? Hypocrisie, envie et autres sentiments coupables derrière tout ça.

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402277/pierre-karl-peladeau-sur-la-ligne-de-feu [article réservé aux abonnéEs du Devoir]

- Les libéraux et les caquistes sont très prompts à critiquer PKP pour ses actions dans Québécor. Moi je m’inquiète des médecins actionnaires dans des compagnies pharmaceutiques ou de fournitures et services à caractère médical. À quand un dévoilement obligatoire des intérêts des professionnels de la santé ? À santé démocratique, santé sanitaire !

- Les Canadiens nous accusent de vouloir briser le Canada mais se demandent-ils comment nous vivons avec les reins brisés depuis 1760 ? Ce peuple canadian vit avec des œillères, incapable de s’ouvrir à autre chose que son petit nationalisme riquiqui.

- La seule chose où Trouillard est dur c’est contre l’indépendance. Pour le reste, c’est un mollasson. Lui négocier un statut particulier pour le Québec dans le Canada ??? Il est encore plus mou que Bourassa qui était comme du beurre mou.

- Quand La Presse devient un torchon libéral pendant (avant et après aussi !) les campagnes électorales, c’est drôle que M. Trouillard ne dit pas un mot ! Il a l’éthique élastique ou quoi ? Desmarais ne s’est jamais présenté aux élections : pas besoin, il faisait manger les politicailleux dans sa main. Alors moi je dis en avant pour l’indépendance !

- Quand un maire d’arrondissement doit choisir entre d’une part enlever la dernière bordée de neige de 20 cm et plus et d’autre part soigner les frênes pour les protéger de l’argile du frêne, il y a un immense problème qui se poursuit à Montréal. On a des dizaines de millions à gaspiller dans toutes sortes d’activités auxiliaires et marginales et pas assez pour la sécurité publique (neige) ou la sécurité des arbres ? Cherchez l’erreur de la mauvaise gestion. Je suis estomaqué. Réveille Cendrillon-Coderre !

- La voracité financière des plus riches demeure à mes yeux le problème numéro 1 causant la pauvreté sur la planète. Cette voracité explique le refus de partager.

mar 8

- nitrolignes 119 ©

Posted on Samedi, mars 8, 2014 in nitrolignes, Écrits

- Dans la série « L’avenir de l’humanité peut bien attendre qu’on se soit empli les poches », il n’y a rien de trop beau pour l’industrie pétrolière ! Si la tendance se maintient, le gouvernement Harper proposera des recettes de cuisine au coulis bitumineux. Sans blague ! ;-)   Mme di Stasio aurait refusé de s’impliquer. La ressemblance avec des personnes vivantes est tout à fait voulue !

- Un rapport demande au gouvernement de stopper les projets d’Hydro-Québec (HQ). HQ ou comment jeter l’argent par les fenêtres malgré une ressource inestimable. Les stratèges de HQ aux douches ! http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/400974/hydroqu

- J’en ai soupé du suivisme en politique soi-disant démocratique.

- Justin Trudeau de plus ? C’est un Trudeau de trop !

- Gilles Vaillancourt peut aller en Floride pour 2 semaines, décide la cour. Ou comment la justice manque de jugement. L’ex-maire de Laval est notamment accusé de gangstérisme, de fraude et de corruption. C’est une chose de respecter la présomption d’innocence, c’en est une autre de donner la clef des champs à l’accusé ! Saurait-il trop de choses compromettantes sur certains personnages très connus ??? C’est une hypothèse qui en vaut bien d’autres.
http://www.ledevoir.com/societe/justice/401436/gilles-vaillancourt-pourra-se-rendre-en-floride-pour-des-vacances

- Je voulais comprendre le revirement de l’opinion de plusieurs à l’endroit du boulé Rambo. C’est simple ! Trop de gens ont des préjugés à l’endroit des intimideurs. Ils les croient inintelligents ! Or certains sont très intelligents comme Rambo mais ça n’en fait pas des parangons de vertu ni des modèles à suivre et cela manifeste aussi que rien n’est jamais totalement mal ou totalement bien. Il y a partout des nuances à faire mais cela ne justifie ni ne pardonne l’intimidation et la violence.

- Faire croire en l’adoptant comme slogan que les « vraies affaires » libérales excluent les questions reliées à la question nationale, à la langue et à  la laïcité de l’état, c’est de l’ignorance crasse à la libérale fédéraliste prête à tous les coups bas pour assurer notre soumission au canada anglais. Laissons ces joueurs pourris sur le bord de la patinoire. Jouons une bonne partie de ballon balai pour les repousser dans les douches froides !

- J’ai trouvé impôt. Il était plein de merde !

fév 11

- Poussière d’âme, cent quarante-deux ©

Posted on Mardi, février 11, 2014 in Poussière d'âme, Écrits

- J’ai lu ce matin un article sur le café comme stimulateur de la mémoire visuelle mais je n’arrive pas à me souvenir où !

- Je ne crois pas vraiment au Jésus I mais j’aimerais bien qu’il y ait une Jésus II ! Bon, me voilà revendiquant un autre super héros. Foin !

- Si j’utilise un téléphone cellulaire, suis-je prisonnier ?

- Comme tout être humain, je me fane graduellement, je perds des pétales mais j’essaie de ne pas perdre les pédales ! ;-)

- Si les pêcheurs à la ligne sont parmi les meilleurs, les politiciens à la ligne (juste) sont les pires !

- Les pêcheurs sur glace de la Voie maritime me font toujours sourire lorsque je les vois accroupis sur leurs trous prometteurs. J’ai cherché ce qui me mettait de si bonne disposition à leur égard. On les voit comme des fourmis dans un ensemble un peu déshumanisé. Imaginez une immense voie d’eau glacé et enneigée, un pont ferroviaire et automobile, d’immenses superstructures d’écluses qui grimpent à des dizaines de mètres, des très hautes voies de transmission électriques, des tours de retransmission électronique, une autoroute grouillante comme un plat de biscuit attaqué par les coquerelles, bref un monde froid, dur, inhumain. Ils sont les seuls humains qu’on peut voir même si on sait bien que des cœurs battent au volant de ces mastodontes de la route et de ces trains d’acier et de plastique ! Ainsi je souris car, à part quelques oiseaux rapaces et oiseaux de mer, ils sont les seuls êtres vivants que je vois. La vie est plus trépidante à partir de mai quand les arbres et arbustes se mettent à se regarnir de leur peau verte.  Vivent les pêcheurs sur glace ! Ils ont peut-être mauvais caractère, ce sont peut-être des brutes et des malotrus mais diable qu’ils font plaisir à les voir tendre leurs lignes et se réfugier quelquefois dans leur petite tente cuboïde par moins 30°. Mais je préfère croire que ce sont de bonnes personnes et qu’elles feraient de bonNes amiEs !

- L’amour est un mot de 5 lettres mais qui peut perdurer jusqu’à des décennies ! Il est souvent malheureusement (ou heureusement ?) plus court.

- Mon dentiste a inventé une puce qu’il implante dans la bouche de ses patients. Celle-ci le renseigne sur tout ce que mangent les patients. Tiens, je vais changer de dentiste, moi !

- Il y avait tellement de poussière chez lui que lorsqu’il alluma la bougie, l’air s’enflamma partout dans l’appartement ! Pschitt !

fév 3

- nitrolignes 118 ©

Posted on Lundi, février 3, 2014 in nitrolignes, Écrits

- Un article du Devoir du 21 décembre 2013 nous apprend que le chef de police de Montréal, Marc Parent, est déçu du jugement de la Cour suprême sur la prostitution. Quand le chef de police lui-même donne cet exemple à ses troupes (car c’en sont, des troupes paramilitaires) il ne faut pas se surprendre que celles-ci, trop souvent,  affichent publiquement leurs préjugés. Depuis quand a-t-on demandé au chef de police d’avoir des états d’âme sur les lois du pays ? Son mandat est d’appliquer la loi et de se fermer la trappe. Ses opinions personnelles, on s’en fiche éperdument. C’est comme l’ « amour » de la neige de la part de météorologues, on s’en tape !

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/395809/le-spvm-demeure-determine-a-freiner-la-multiplication-des-salons-de-massage attention, cet article est réservé aux abonnéEs.

- J’ai même lu quelque part, « l’anus horribilis ». pauvre lui !

- En  assurance, le terme franchise signifie la partie d’un bien qui ne nous est pas remboursé advenant sa perte. Ne devrait-on pas l’appeler le grand mensonge de l’assurance ? Le monde des affaires et le droit auraient-il la distinction de dénaturer le vocabulaire de base ?

- Moi, je n’ai pas beaucoup de pétrole même si j’ai des réserves à ce sujet ! ;-)

- Le Canada a envoyé ses fils et ses filles se faire tuer en Afghanistan en bonne part pour libérer les femmes eniquabées. Pourquoi tous ces morts ? Pour considérer au Canada même que le port du niquab fait partie du droit fondamental de la liberté de religion. Allô la Lune ! Allô la Lune, ici la Terre ! On voit bien que l’idéologie absolutiste des droits individuels mène à la violation d’autres droits individuels et collectifs. Et ces jeunes seraient mortEs pour des raisons que le Canada n’a pas le courage de combattre dans son propre sein ?

- Pourquoi ceux qui lancent des messages antisémites sont-ils passibles d’accusations criminelles mais que ne le sont pas ceux qui accusent d’antisémitisme les opposants à Israël ? Peut-être le sont-ils eux aussi mais je n’ai pas les moyens de payer des avocats pour vérifier ! (référence au discours de Harper à la Knesset cette semaine) 24 janvier 2014

- Petit février de merde, mois de suicides, mois de désespoirs, mois de désespérance. Je connais quand même des personnes formidables qui sont nées en ce mois. Tout n’est pas perdu ! Ne projetons pas sur des concepts des choses qui n’y sont pas !

jan 12

- Poussière d’âme, cent quarante et un ©

Posted on Dimanche, janvier 12, 2014 in Poussière d'âme, Écrits

- Il n’y a pas beaucoup d’endroits sur terre où la réalité soit moins cruelle que les mauvais rêves.

- Je n’en peux plus de 2013. J’ai vraiment hâte de passer à 2014 qui sera tellement plus facile de taper sur le pavé numérique !

- Lorsque je vois plusieurs films ou épisodes de séries de suite, je ressens quelquefois comme un envahissement, comme si mon cerveau était inondé d’images, de sens, de situations. Les films seraient-ils des condensés d’écrits ? Si je lis, comme souvent 3 ou 4 livres en parallèle, je ne ressens jamais cette sensation d’occupation agressive de mon cerveau. Je comparerais la lecture à un ruisseau qui vient irriguer plus ou moins doucement mon cerveau selon la vitesse de lecture et le niveau de difficulté. Et le film comme un torrent qui déboule sans ambages dans ma tête !  Suis-je le seul à ressentir ça ?

- Le printemps pour moi ce sera lorsque la Voie maritime ouvrira ses feux de passage dans les écluses ! 2 janvier 2014

- J’aime bien la France mais que je le veuille ou non, je suis pétri d’américanité et d’influence culturelle de nos voisins du Sud : j’ai aimé Wyatt Earp, Gunslinger, Gunsmoke, les Apaches, les Comanches, les Sioux, les Dakota et les films de cowboy et The Lone Ranger et les Texas rangers et les John Irving, Joyce Carol Oates et compagnie. Alors lorsque les films états-uniens sont traduits en français en France, ça me gonfle comme qui dirait ! James Fenimore Cooper et Marc Twain et…

- Vous trouverez sûrement des apories dans mes témoignages et opinions. Normal ! Je suis changeant comme la vie et le vent !  ;-)

- Ma mère qui me punissait en m’envoyant réfléchir dans ma chambre ne savait pas comment j’aimais ma chambre, son lit, les draps propres, l’oreiller moelleux, les livres, la table de travail, la boîte de jeux ! Je me demande même si ce ne sont pas ces fréquentes punitions qui m’ont rendu casanier ! J

- Ce matin, 11 janvier 2014, les voitures transportent derrière elles des panaches d’embruns sur les routes. C’est la pluie verglaçante.

- On peut se demander si la musique préférée du basset est celle qui émane du basson ?

- Dans mon immeuble, où il y a de nombreux vieux comme moi, c’est le festival de cannes à l’année !  ;-)  On s’fait not’ cinéma, quoi !

déc 23

- Poussière d’âme, cent quarante ©

Posted on Lundi, décembre 23, 2013 in Poussière d'âme, Écrits

- De toute la tribu des émotions, ma préférée est la joie. Celle que j’aime le moins est la peine.

- Mon temps de lecture comparé à toute la durée de ma journée me fait penser à la fleur qui pousse dans le fumier, ce dernier étant les innombrables tâches que je dois accomplir pour vivre convenablement.

- J’ai appris avec étonnement que Johann Friedrich Fasch avait écrit un concerto pour lutte ! Quelle déconvenue qu’un tel sport inspire un si grand artiste !  ;-)

- Définition d’agriculteur : citoyen de boue ! (Désolé, amis agriculteurs, c’était trop tentant !

- On ne peut peut-être pas casser de briques avec la dialectique mais on peut déplacer des murs avec la littérature et vivre de belles nuits avec la poésie !

- Le soir venu, j’aime me frotter d’un peu d’alcool à fiction !

- Ah ! couché en chien de fusil, la joue dans l’oreiller moelleux et chaud comme le sein d’une femme ! Le bonheur de ces petites siestes méridiennes !

- Le notre père du constipé : notre père qui êtes aux cieux, donnez-nous aujourd’hui notre lin quotidien ! ;-)

- Éclair : un très petit sac qui absorbe de gros manteaux d’hiver et autres énormes parkas et tout cela tient dans la main. Problème : quelquefois le manteau ressort tout déchiqueté et je dois retourner à la maison en taxi.

- Éclair : en 2030, les urbanistes pourront recomposer complètement les quartiers ou « développements » laids et absurdes. D’un simple coup de baguette.

- 12 décembre 2013, Dany Laferrière est élu à vie à l’Académie française. Quel immense honneur pour lui, pour son pays d’origine, Haïti et pour le Québec qu’il a choisi comme second pays. Jamais je n’aurais rêvé qu’un écrivain québécois reçoive cet honneur même si l’Académie est devenue un tantinet surannée. Ce sont peut-être les envieux qui pensent ainsi ! Il sera un exemple à suivre pour tous les Haïtiens et tous les Québécois et je souhaite que sa détermination nous serve pour atteindre nos objectifs nationaux.

– L’histoire broie les gens aussi bien qu’un compacteur à déchets ne broie ces derniers, sans gêne, sans regret, sans retour. L’immense majorité des humains nous resteront toujours inconnus à cause de ça

déc 14

- nitrolignes 117 ©

Posted on Samedi, décembre 14, 2013 in nitrolignes, Écrits

- «T’as menti !» Cette expression, dans ma jeunesse, était tabouée. La prononcer pour un enfant envers son parent (les miens en l’occurrence) encourait des peines très sévères. Je n’ai jamais eu le courage ou la folie de tester la chose. Entre eux mes parents l’ont prononcé moins de fois que compte une main amputée de 2 doigts. C’est vous dire l’importance donnée aux mots taboués. Ces mots, parait-il étaient assez souvent prononcés en politique québécoise ou fédérale. Aujourd’hui on pourrait la lancer à une grande partie des éluEs de tout niveau. Les temps changent comme disait Bob Dylan dans sa chanson célèbre. Le changement dont il parlait était positif. Celui qui touche le mensonge est négatif, n’est-ce pas !

- Ce message s’adresse aux services privés ou non qui ont ou auront le contrat pour espionner les médias sociaux et les blogues. Je vous fais un bras d’honneur à vous et au gouvernement qui vous a embauchés comme mercenaires.

- Si c’est raciste de se porter à la défense de la charte de la laïcité, j’accuse ceux et celles qui lancent cette accusation de projection, d’être eux-mêmes racistes à notre endroit puisqu’il est devenu si léger de conséquences de marteler cette flétrissure. Honte à vous !

- Pour discréditer l’Union soviétique «communiste» lorsque j’étais jeune on invoquait les nombreuses et interminables files d’attente pour acheter des aliments, entre autres. Ici, 50 ans plus tard,  nous attendons trop longtemps pour aller au travail et revenir à la maison le soir sur les ponts et dans les rues, fatiguéEs. Est-ce mieux, je vous le demande ?

- M. Harper serait un « podophile ». Il adore les pieds. Il en a d’ailleurs nommé plusieurs au sénat !

- Nouveau proverbe montréalais : il n’y a pas que le dedans de l’assiette qui est souillé, le dessous l’est aussi. Votre interprétation sera aussi bonne que la mienne. Mon interprétation la plus inclusive : la corruption touche tout le monde à Montréal (voire au Québec) d’une façon ou d’une autre. Éradiquons-la !

- Les humains sont vraiment bizarres. Ils dénonceraient leur père qui contrevient aux libertés fondamentales et ils créent des services secrets qui font, sans vergogne et sans sanction, tout ce que les lois du pays, les lois internationales et les lois naturelles condamnent. Et on applique l’étiquette de démocratie sur ce salmigondis puant ! Allez comprendre…

- les vrais antisociaux ne sont pas les excluEs mais les riches qui refusent de payer un sou d’impôt de plus quand ils en payent. Ceux-là devraient être mis au bagne ou ‘décapités’ (de leurs capitaux).

déc 4

- Poussière d’âme, cent trente-neuf ©

Posted on Mercredi, décembre 4, 2013 in Poussière d'âme, Écrits

- Petit problème d’un homme heureux mais malade des fois : les cachets médicamenteux emprisonnés sur des cartes semi-rigides. Pour les en dégager, il faut peser sur le cachet. Quelquefois on l’écrase ou il tombe dans l’évier ou le lavabo. Brillant comme empaquetage. Ici prévaut la pensée tournée vers la production plus que vers le consommateur.

- Gros problème pour les personnes affaiblies par l’âge ou la maladie : ces crisses de contenant de pilules qui demandent une grande force pour les ouvrir. Une personne peut mourir avec la pilule en mains tout en étant incapable d’ouvrir le contenant conçu par une compagnie irresponsable et transmis par une pharmacie insensible.

- Je me suis lancé dans un grand programme spatial ! Je fais de l’espace dans mon appartement !  ;-)

- Bon d’accord, je n’aime pas la police quand elle frappe sur la tête de jeunes manifestantEs; je n’aime pas la police quand elle est pourrie; je n’aime pas la police qui se mêle de politique; et pour bien d’autres raisons. Mais quand elle permet par de l’écoute électronique ou autrement de livrer au grand jour les activités mafieuses de syndicalistes ou d’entrepreneurs et d’éluEs, je la félicite chaleureusement. Sans son intervention nous continuerions d’être dupes ou d’avoir juste des soupçons. Comme je l’ai toujours dit, même si la police est vraiment loin d’être parfaite, si elle n’existait pas, il faudrait l’inventer !

- Maman orange dit à fillette orange : « Je t’amènerai à la campagne demain. » -« Ça m’orangeraie lui répond sa fille. ».

- Les allocutions familiales ? C’est supère ! Ça permet aux familles de sexprimer !

- Jour après jour, le ciel fait bien son travail. En est-il ainsi de nous ?

- J’aimerais ça, moi, que tous mes rapports (saufs d’impôts) se retrouvent sur les tablettes, toutes les tablettes…électroniques !

- Je ferme la boutique pour ce soir. Je m’en vais à la pêche aux songes, un fruit de mer pas trop amer.

- Quand je remets les taies sur mes oreillers, j’attaque comme un crocodile : ce dernier tourne, retourne et retourne encore sa proie pour l’étourdir, l’affaiblir et la décontenancer absolument. Je fais de même avec mes taies sauf que je ne tourne pas sur moi-même comme le reptile ! Les arts martiaux ne sont pas nés autrement que par l’observation de la faune. Bonheur !

nov 28

- nitrolignes 116 ©

Posted on Jeudi, novembre 28, 2013 in nitrolignes, Écrits

- Il paraît qu’il y a beaucoup de dinosaures en Alberta. J’en connais quelques uns qui se sont même rendus au pouvoir au Canada.

- La psychologie des générations me semble aussi fausse que la psychologie des peuples. Elle m’ennuie en plus. Les caractéristiques de Boomers, des X et des Y et autres sornettes m’exaspèrent.

- Tiens, vous voulez une autre chose qui m’écœure ? Voir un ripou avec son coquelicot rouge à la boutonnière. Ça pourrait faire plus respectable mais ça ne convainc personne.

- Le huitième jour, dieu ayant terminé sa création eut un p’tit remords. Il créa Stephen Harper mais dieu, étant très fatigué, abandonna son projet et le laissa incomplet en ne pensant pas aux conséquences pour les pauvres Québécois et Canadiens. Et pour toute la planète itou.

- Les zombies ont tendance à se rassembler en meutes un peu comme les voitures sur une autoroute.

- Drôle de pays où les immigrantEs et autres peuvent demeurer dans des trous pas chauffés sans que personne ne s’émeuve trop mais proposez de leur enlever un symbole ostentatoire pour travailler pour l’état et l’enfer se déchaînera. On met nos valeurs où on veut ! http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/393701/en-quete-de-recours

- Je mets au défi toutes celles et tout ceux qui affirment qu’il n’y a pas de menace islamiste au Québec, que nous sommes loin de ces horreurs qu’on voit partout sur la planète, au défi donc de dessiner des caricatures ou de simples dessins anodins de mahomet et de les publier. Ces êtres légers et puérils vont se rendre compte du danger qui les guette. C’est une posture idéologique angélique. Je ne fais pas de démagogie. Il suffit d’ouvrir les yeux sur les événements mondiaux.

- Compte tenu du fait que les partisans mordus du hockey, du football, du soccer, du football canadien ou états-unien, du golf et autres sports professionnels ou amateurs, que les athlètes olympiques, que les comédiennEs, les poètes, les amateurs de Star Trek et autres fanatiques de n’importe quoi, compte tenu donc que ces personnes représentent une bonne proportion de la société et ont peu de temps pour s’occuper de la chose publique, si on y ajoute, les personnes âgées confuses, les enfants, les personnes dans le coma, je demande donc combien il reste de personnes pour rester vigilantes eu égard à la fraude publique qui se déroule sous nos yeux ? On dirait que nous sommes peu nombreux !  #ironie

nov 11

- nitrolignes 115 ©

Posted on Lundi, novembre 11, 2013 in nitrolignes, Écrits

- Le temps blanchit les os des notables mais pas leur ardoise criminelle.

- Oui, il faut arrêter de faire la victime et d’approfondir la victimisation mais il y a toujours des limites à taper sur les victimes en les culpabilisant. Donnons-leur plutôt la main et aidons-les à combattre les causes de leur oppression et domination.

- Je ne peux pas croire que les Montréalais et Montréalaises sont assez irréfléchiEs pour nommer maire un ex-ministre libéral associé, qu’il le veuille ou non, au scandale des commandites. J’abhorre cette hypothèse. (écrit avant les élections du 3 novembre 2013)

- Avec les témoignages de manifestantEs du mouvement de grève étudiante de 2012. Il devient de plus en plus évident que la police de Montréal a utilisé l’intimidation judiciaire pour empêcher les gens de manifester : des accusations graves, des conditions semblables à celles qu’on impose à des truands et l’arrêt des procédures rendu au procès à cause d’absence de preuve. Cela est criminel à mon sens. C’est une violation flagrante du droit de manifester et de s’opposer à un gouvernement pourri. http://www.ledevoir.com/societe/justice/391413/victimes-de-pression-judiciaire

- Un gros merci gras à Michel Arsenault et aux autres « syndicalistes » de sa centrale qui contribuent à noircir davantage l’opinion d’une bonne partie de la population sur les syndicats en général. Tous ceux qui font un vrai travail honnête et sans magouilles en sont éclaboussés et le mouvement social syndical s’en trouve encore affaibli. Belle job les gars et surtout Arsenault, assure-toi de mettre en place ta relève qui va être, en apparence, aussi tolérante que toi de pratiques honteuses dans un mouvement qui doit être honnête pour survivre à long terme. Heureusement qu’il y a encore des gars comme Pereira ! Chapeau Ken !

- Que feraient les Canadians sans nous pour chialer, distiller leur racisme à la cuillère ou à la barge selon les dossiers ? Une chance qu’il y a Ford à Toronto pour montrer que nous ne sommes pas les seuls à mettre des minables au pouvoir !

- Les salafistes et autres fous de dieu gagnent facilement la première manche du grand débat mondial sur les signes de l’islam. Le simple fait que le sujet est débattu avec passion dans de nombreux pays musulmans ou pas, c’est une grande victoire commerciale : parlez de moi en bien ou en mal mais parlez de moi. Le marketing islamiste fonctionne à fond la caisse et joue sur les contradictions et les divisions locales ici et ailleurs. http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/392320/le-voile-mondial (article réservé aux abonnéEs)

nov 4

- Poussière d’âme, cent trente-huit ©

Posted on Lundi, novembre 4, 2013 in Poussière d'âme, Écrits

- Puisque la science d’aujourd’hui est remplie des erreurs de demain, pourquoi ne pas se vautrer dans la fiction ? La fiction, si elle peut être fastidieuse, ne peut jamais être fausse ! La subjectivité assure sa vérité.

- Depuis août 2013, je sais que je suis allergique aux pollens et particulièrement à celui de l’herbe à poux aussi nommée ambroisie. Or ce terme provient du grec ancien qui signifiait « nourriture des dieux ». Je me permets de revendiquer une simple nourriture pour mortels. J’y serais peut-être moins allergique !

- Je couche sur une reine toutes les nuits. Ce n’est pas ma faute si un imbécile heureux a baptisé ainsi les lits de titres royaux : reine, roi et consorts ! Ma reine ne me fait pas particulièrement jouir ! ;-)   Note : les conseils de l’OLF pour les lits king et queen ne sont pas très séduisants : Très grand lit pour king et grand lit pour queen. Ordinaire !

- Bébé bouteille dis à maman bouteille : « Vas-t-en ! Je t’ai assez bue. »

- L’automne est un peu le symbole du centre de gravité de notre vie : les feuilles mortes, les arbres et les arbustes déparés, nous nous retrouvons seuls vivants dans cette nature morte, face à nous-mêmes, seuls et lucides.

- Il m’arrive quelquefois la liberté par bouffées. Je la ressens, je l’apprécie et elle me fait sentir bien. C’est pas mal mieux que les bouffées de chaleur de l’andropause !  ;-)

- Ne peut-on faire un parallèle entre la vie de David Copperfield (chef-d’œuvre de Charles Dickens) et l’enfant Québec ? Abandonné par sa mère qui meurt (la Conquête), il est malmené et mal aimé par son beau-père (le Canada) qui l’envoie en pension où il est maltraité, battu, sous-alimenté et peu scolarisé (les orphelinats du Québec, les politiques obscurantistes de l’église et de Duplessis). Il finit par se révolter (les rébellions de 1837-1838). Pour le moment la comparaison s’arrête là. C’est déjà beaucoup ! Tiré par les cheveux ? Attention, j’ai mal !

- Quand le jour se lève dans la température négative, on n’a pas le choix d’être positif…ou on crève !

- Rumeur : on aurait entendu un nouveau conseiller à la Ville de Montréal parler d’un nécessaire modus « vivaldi » entre les partis à l’hôtel de ville ! On part en harmonie sinon en culture !

- Petit problème d’un homme comblé : les bouteilles contenant liquides ou autres mais dont l’étiquette empêche de suivre l’évolution de la consommation parce qu’elle cache tout. Je déteste et j’ouvre une fenêtre avec une lame !

oct 9

- nitrolignes 114 ©

Posted on Mercredi, octobre 9, 2013 in nitrolignes, Écrits

- J’aurais dû dire à mon père avant de naître : gènes-toi pas là !

- Le livre que je suis en train de lire n’est pas épuisé mais il m’épuise ! « Questions à mon père » d’Éric Fottorino. Long, lourd et plat par moments. Mais des moments magiques parfois.

- Les causes des émeutes en France et en Angleterre sont nombreuses mais l’une d’elle est l’affrontement des masses pauvres avec les pays riches et qui se sont enrichis sur le dos du reste de la planète;  elles viennent chercher leur dû.

- Je suis athée et pour un athée, la politique est plus importante que la religion. Alors si jamais les signes religieux ostentatoires sont permis dans la fonction publique et parapublique, les signes politiques le seront aussi ou bien je vais soulever tout un enfer ! Hahahahaha !

- Bon, soyons un peu souples : je laisserais les employéEs de l’État porter des signes religieux ostentatoires pendant leurs pauses, leurs temps de repas et en arrivant et partant du travail. En allant aux toilettes aussi mais tout cela si ce n’est pas visible pour le public ! lol

- Lorsqu’on discute ou qu’on prend des décisions au Québec relativement aux signes religieux, il faut avoir en tête la situation mondiale, la conjoncture intégrale et ne pas croire que le Québec ou le Canada sont de petits havres de paix dans un monde tourmenté. Nous en faisons partie de ce monde tourmenté que nous le voulions ou non et pas juste pour des questions de théories du coup d’aile de papillon ! Parce que les migrations sont nombreuses et que la terre est une boule de fils en réseaux !

- L’idée d’un tramway à Montréal est aussi ridicule qu’une piste de toboggan dans un oasis du Sahara ! Les rues de Montréal sont constamment congestionnées (et souvent enneigées) et on va flanquer des rails pour les encombrer davantage. Cherchez l’erreur. Montréal n’est pas Lyon ni Paris ! Le climat est nordique ici et non tempéré. Ajustez vos flûtes politicailleurs de merde.  Les autobus électriques seraient davantage souples et adaptés ou tout autre mode moins figé que le tramway.

- Les rues et routes sont à Montréal ce qu’un habit trop petit est à un ado en développement.  À repenser !

- Laval me fait penser au Far-West où les bandits auraient battu tous les « bons ». Tellement que dans cette élection on se demande qui est le prolongement tacite de l’ancien gang.

sept 20

- Poussière d’âme, cent trente-sept ©

Posted on Vendredi, septembre 20, 2013 in Poussière d'âme, Écrits

- Je porte souvent mes lus. Je ne dis pas lunettes car elles ne sont pas souvent nettes malgré tous les efforts que je déploie pour les conserver telles. Et ne venez pas me parler des verres contacts ! J’ai l’œil fragile !

- À l’approche de quitter cette vie, les gestes manqués, les occasions manquées me reviennent à la figure par bouffées. Mélancolie passagère sans tristesse. Plutôt une rêverie amère.

- Je préfère les cils aux missiles.

- Je verse le lait de mon aiguière dans un godet que j’enfile tout net.

- Les cheveux blancs sont tachés par le temps.

- Je trouve rassurant que l’empire états-unien n’ait pas pu mettre la main sur leur espion Snowden. Que les États-uniens ne puissent mener tout le monde par le bout du nez me fait du bien. Et ce même si les Russes n’ont peut-être pas des intentions « pures ».

- Je voudrais que tous les jours soient de longues matinées paresseuses et caféinées. Un oxymore productif pour un lecteur avide.

- J’prendrais bien un jus d’orage, se dit le gazon. [jour de pluie abondante!]

- Les beaux nuages de ciels bleus sortent de cette pièce de musique. Elle transcende la beauté et règne sur mon être comme une déesse délicieuse. Je parle de la sonate pour violon, opus 5, no. 7 en ré de Corelli. Elle me possède et m’assiège.

- Je n’ai pas encore d’écran plat pour ma télé. Pas besoin ! Elle est platte quand même !

- La plus belle musique au monde ne finit-elle pas par t’écœurer quand tu l’écoutes en boucle jusqu’à plus soif ?

- Recherche vampire (de préférence féminin) pour introduction à une éternité en santé (même mort !). Ça vaudrait mieux qu’une vitalité malade !

- Lire un roman ? C’est comme lire 200 tweets reliés !

- Même le coroner relève de la couronne ! Origine latine : corona.

- Nous ne sommes pas tous des comédiens mais nous avons tous besoin d’un public pour nous écouter.

sept 16

- nitrolignes 112 ©

Posted on Lundi, septembre 16, 2013 in nitrolignes, Écrits

- Si les droits individuels, un des fondements de l’idéologie dominante au Canada étaient vraiment respectés, nous ne serions pas en train de dénoncer l’anglicisation galopante des francophones partout au Canada sauf au Québec. Et refuser au Québec de défendre ses droits collectifs, c’est, à terme, favoriser l’anglicisation des Québécois. Oh, l’anglicisation n’est pas la mort d’un homme mais celle d’une culture qui, soit dit en passant, est florissante quand elle a des outils comme la loi 101 pour s’épanouir. Foin du mépris « canadian » à notre endroit. Si les Canadiens veulent un melting-pot anglo, qu’ils aillent au sud de la frontière.

- Bon, tu me traites de fasciste parce que je veux que tu ne portes pas de signe religieux quand tu travailles pour l’État du Québec. À mon tour je te traite de fasciste parce que tu forces les femmes musulmanes à porter le voile alors que les hommes n’ont pas à porter quoi que ce soit. Alors ? On se tape sur la gueule ? On s’entretue, encore, ici aussi, pour la religion ? Nenni pour moi. Fourre-toi ta religion où tu veux.

- Si le port du voile islamique est autre chose qu’un symbole de la puissance machiste qui écrase les femmes dans les pays musulmans, dites-moi donc pourquoi il est plus « prudent » de porter le voile pour les journalistes québécoises qui vont dans ces pays ?

- Soyons réalistes : comme les QuébécoisEs n’aiment pas la chicane, je prévois un écrasement de leur volonté d’imposer l’absence de signes religieux « ostentatoires » dans la fonction publique élargie dès que la chicane va pogner solidement sur cette question. Alors, j’épargne mon cœur et je ne vais pas trop me mêler de ce débat qui est piégé par la préséance donnée aux droits individuels sur les droits collectifs dans cette pseudo-fédération dont la charte des droits fait de dieu le dirigeant suprême. Allah est grand ! À bas les fanatismes de tout acabit !

- Refuser un emploi parce que tu ne peux porter ton voile, c’est faire preuve de fondamentalisme. Pas question d’encourager le fondamentalisme. Il tue déjà assez dans de nombreux pays.

- Si vous êtes pour le port de signes religieux évidents dans la fonction publique, pourquoi ne seriez-vous pas d’accord pour le port de signes politiques évidents ? Il faut être logique ! Un droit fondamental est un droit fondamental ! Le droit d’exprimer ses idées n’est pas moins important que celui d’afficher ses affiliations religieuses.

- Et si on se concentrait fort, fort à trouver pour le voile ce que le string est à la petite culotte! Ce serait moins « ostentatoire » !  ;-)

sept 1

- nitrolignes 111 ©

Posted on Dimanche, septembre 1, 2013 in nitrolignes, Écrits

- Tableau blanc interactif (TBI) : élève Charest vous allez m’écrire au tableau 500 fois, « Je suis un âne sans cervelle ». http://www.ledevoir.com/societe/education/385701/bilan-noir-pour-le-tableau-blanc-dans-les-ecoles

- Si les Canadiens ont tous les droits, est-ce qu’ils ont aussi celui, qu’ils semblent apprécier par-dessus tous les autres, de brailler des agressions verbales anti-Québec ? On jase là.

- Avec les réactions du « philosophe » Charles Taylor, qui compare la charte des valeurs québécoises à la Russie de Poutin, on peut se demander si nous ne sommes pas justifiés de le comparer au Charles Taylor du Libéria !

- Sachons que les entreprises publiques capitalistes représentent ce qu’il y a de plus anti-démocratique dans nos sociétés. Celui qui a le plus d’actions a le plus de votes. Et ces entreprises veulent venir nous donner des leçons de démocratie ? Nous voyons clairs dans votre jeu; ne nous prenez pas pour des imbéciles.

- Et si le but de la réforme de l’assurance-chômage par Ottawa était de « fermer » des régions qui sont très dépendantes du travail saisonnier et de les vendre à la Chine qui veut s’étendre ? Il pourrait avoir un bon prix pour la Gaspésie…Fiction ? Peut-être pas. Il ferait d’une pierre deux coups : moins d’influence du Québec et des Maritimes à Ottawa et de l’argent.

- Dans le genre coup d’épée dans l’eau : Justine Trudeau s’oppose à la ‘propagation’ du Parlement. Il trouve que celui-ci devrait être contenu à Ottawa. Aurait-il peur que les Anglais brûlent encore une fois le Parlement s’il était à Montréal comme ils l’ont fait le 25 avril 1849 ? #ironie #mépris #tamponnagehistorique. Il aurait confondu prorogation et propagation. 0_o

- Bernard Landry dénonce la lubie anti-Québec du Canada anglais. Même des soi-disant intellectuels, des profs d’université, racontent des âneries sur le Québec. Haro sur ces connards ! Ce n’est pas nouveau mais c’est toujours choquant. À quand des poursuites pour propagande haineuse ???

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/386153/landry-fustige-le-canada-anglais

- Une des leçons des méga-procès des Hell’s : si vous tuez, arrangez-vous pour faire partie d’une mafia quelconque et tuez beaucoup tout en trafiquant de la drogue et bien d’autres choses. Toutes les accusations seront balancées sauf les assassinats et encore là, vous n’aurez pas plus de 25 ans. Pitoyable. Le système de justice montre une faille énorme.