RSS Feed
fév 28

Nos emprunts à l’allemand


Magnifique photo de Bavière

Nos emprunts à l’allemand sont très nombreux. Plus de 500 répertoriés par le Petit Robert. (1) C’est 4 fois moins que l’anglais mais c’est beaucoup !

Une bonne partie des mots allemands sont ceux de la psychanalyse dont le père était un juif allemand après tout (Freud) ! Ainsi lorsqu’on fait une abréaction (2), il faut en remercier l’allemand !

L’horrible barbiturique revient aussi à l’allemand ! Le terme calèche nous vient aussi de l’allemand mais est un mot tchèque à l’origine.

Que connaissons-nous dans les d ? Le déterminisme (3), doctrine philosophique est allemand d’origine. D’ailleurs, un bon étudiant en philosophie a intérêt à apprendre l’allemand à cause de la surreprésentation des Allemands dans cette discipline : Hegel, Fichte, Kant, Heidegger, Nietzsche, Marx, etc.

L’ego tellement monté en mayonnaise dans notre culture est aussi un cadeau allemand ! Évidemment, les Allemands l’avaient emprunté au latin (je).

Le fifre, la petite flûte traversière en bois vient de pfeifer en allemand et sa racine le fait remonter là aussi au latin pipeau (pipare). Toutefois, en latin, le pipeau est surtout stipula mais c’est une autre histoire !

Que nous réserve le g, puisque l’allemand est dit guttural ? Le génome (4) tellement à la mode scientifique des années 2000 nous a été prêté par l’allemand (genom) !

Le hamster que nos enfants aiment tant nous vient aussi de nos cousins les Germains.

Le seul mot en i que nous devons aux allemands et encore certains le font débuter par un j est iodler, c’est-à-dire « vocaliser en passant de la voix de poitrine à la voix de tête et vice versa, sans transition. », chanter à la tyrolienne.

Le kapo dans les camps de concentration nazis est un acronyme de Kamerad Politzei.  C’était « un(e) détenu(e) chargé(e) de commander les autres détenus. »

Le leitmotiv (5) (que j’aime bien !) est allemand !

En philosophie, le monisme est un « système qui considère l’ensemble des choses comme réductible à l’unité. » Rien à voir avec les moines ! Les Allemands se sont inspirés du grec ‘monos’ qui signifie seul.

Tellement présent en Ontario, le nickel signifie en allemand « lutin des mines » !

L’allemand nous a aussi arrosé d’obus…Nous aurions préféré qu’il les garde pour lui. Aurait-il créé en nous la paranoïa ? Possible.

Ils se sont bien repris les Allemands (ou les Lorrains et Alsaciens ?) en nous transmettant la quiche si délicieuse ! Ils sont presque pardonnés ;)   En ajoutant à cela le riesling, ils sont devenus nos frères !

Les détestables S.S. font aussi partie de notre langue. Le sigle est apparu en 1934 ; il signifie Schutz-Staffel « échelon de protection ».

Après tous ces désastres, nous avions besoin de la thérapie que les Allemands avaient repris au grec ancien therapeia. Mais ô surprise, un vampire nous attend au salon !  Les Allemands avaient déjà emprunté ce mot au serbe…

De mes années d’études en philo, j’ai retenu à jamais la weltanschauung. Elle est une « vue métaphysique du monde, sous-jacente à la conception qu’on se fait de la vie. » Je ne vous demande pas de retenir ce mot ! Tout le reste oui ! Il y aura un oral dans deux jours à mon bureau ! (rires)

Pour terminer l’alphabet (par ailleurs incomplet), retenons que le zinc nous vient de l’allemand.

Belles influences, non ?… Qui a dit non ? Qui ?  Je veux qu’il se présente en avant, sinon nous liquidons tous ses parents dans 5 heures ! (rires)

Ne poussons pas l’influence trop loin quand même. Et puis les Allemands ont bien changé depuis la Deuxième grande guerre…dit-on.

__________

(1) Le Petit Robert informatisé, 1996. Toutes les définitions incluses dans le texte et ci-après proviennent de ce fantastique outil de la langue française.

(2) Définition du Petit Robert : Brusque libération émotionnelle ; réaction d’extériorisation par laquelle un sujet se libère d’un refoulement affectif.

(3) Doctrine philosophique suivant laquelle tous les événements, et en particulier les actions humaines, sont liés et déterminés par la chaîne des événements antérieurs.

(4) Définition : terme de biologie. Ensemble des chromosomes d’un gamète. Le génotype d’un être humain est constitué de génomes venant de son père et de sa mère. Le séquençage du génome humain.

(5) Définition du Petit Robert : 1 Musique | Motif, thème caractéristique, ayant une signification dramatique extra-musicale et revenant à plusieurs reprises dans la partition. 2 (1898) Figuré Phrase, formule qui revient à plusieurs reprises.