RSS Feed
avr 19

Le régime « amincissant »

Posted on Mardi, avril 19, 2011 in Alimentation, Fiction, Nouvelle, Nutrition, récit, Écrits

L’annonce était fracassante : « Résultats garantis. À vos risques et périls. » On ne garantissait pas le nombre de kilos perdus en tant de temps mais l’objectif final était assuré. Richard voulait tellement perdre du poids. Il s’était dit qu’il avait vécu la première partie de sa vie obèse mais qu’il ne le serait pas dans sa deuxième. Il avait 40 ans.

À sa première rencontre, la jeune nutritionniste, Véronique, l’accueillit avec chaleur comme la réceptionniste avant elle. Elle l’invita à s’asseoir, lui offrit un thé ou une tisane. Il refusa en remerciant. Le questionnaire fut long. Véronique lui fit signer formule par-dessus formule en lui en expliquant le contenu. Richard s’endormait un peu car la rencontre se déroulait après le souper.

Richard trouvait que Véronique insistait beaucoup sur la non responsabilité des conséquences du régime-traitement. Mais il la trouvait si belle et sympathique qu’il ne vit rien. Véronique lui parla du Stevia pour remplacer le sucre, du Mrs Dash comme substitut du sel. Elle lui montra quelles quantités de beurre mettre sur les rôtis, quel était le meilleur pain sur le marché.

De 250 millilitres elle lui demanda de baisser à 80 ml son ingestion matinale de jus d’orange. Elle lui prescrit de manger une tranche de fromage de 17% de matières grasses (mg.) avant de boire son jus et ajouta plusieurs autres recommandations. Ça faisait beaucoup pour une première visite mais elle lui avait bien expliqué que les visites subséquentes seraient moins longues.

Richard partit. Deux heures s’étaient écoulées dans le bureau de la nutritionniste. Intense ! Il devait la revoir dans un mois et elle avait pris soin de lui expliquer la gravité de la situation et l’importance de respecter les consignes. Les premiers jours allèrent assez bien. Les choses se corsèrent quand Richard sortit la fin de semaine avec ses copains. Après être allé en boîte avec des copines, ils trouvèrent un resto ouvert la nuit.

Il avala une pizza moyenne à deux avec une frite et au dessert, un morceau de tarte au sucre. Ses efforts des trois derniers jours venaient d’être anéantis en deux heures. Il ne put même pas aller chez Sophie perdre un peu de calories car elle était fâchée contre lui.

Il connut plusieurs rechutes au cours du mois. Quand arriva le jour du rendez-vous fatidique, oh, il avait bien rempli tous les formulaires demandés. Il avait à tenir un journal alimentaire une journée complète par semaine. Il les remit, penaud, à Véronique. Elle sentit bien qu’il avait triché car elle l’entraîna brusquement vers la balance.

« Non seulement vous n’avez perdu aucun kilo Richard mais vous en avez même gagné une demie. C’est honteux. Ne vous souvenez-vous pas des conséquences ? Je vous ai prévenu. » Elle alla vers son bureau, prit le combiné et parla à quelqu’un.

Deux gaillards baraqués entrèrent dans le bureau sans frapper. Ils s’emparèrent de Richard et l’amenèrent dans une pièce connexe. Dix minutes plus tard, on entendit des cris tonitruants, des hurlements. Cela dura quelques minutes, puis plus rien.

Les deux gaillards conduisirent Richard chez lui et l’aidèrent même à monter les escaliers vers le deuxième. Ils le laissèrent devant sa porte.

Richard entra chez lui et s’effondra sur son canapé. Il avait un bandage à la main droite. Il n’avait plus d’annulaire…Il tomba dans un profond sommeil induit par les sédatifs ingurgités à la clinique. Il avait un rendez-vous avec Véro dans un mois…